Romans et récits pyrénéens

La Femme sauvage

Nous sommes en 1807 dans les Pyrénées ariègeoises. Deux chasseurs capture une femme sauvage : elle deviendra la Folle du Montcalm. Elle s ‘échappe, passe encore deux années dans la montagne. Reprise et jetée en prison, elle meurt peu après.
C’est cette histoire surprenante mais pourtant authentique que reconstitue Michel Gardère dans son livre La Femme sauvage paru aux presses de la cité. Dans ce Récit-enquête l’auteur contribue à défricher les nombreuses zones d’ombres de cette histoire rocambolesque, qui pourtant s’est bien passée au début du XIXe siècle dans les montagnes de l’Ariège.

La Femme sauvage. Michel Gardère. Presses de la cité. 255p. 19,50 €.

Les herbes folles de mon jardin

Jeanne Bazerque aux Editions Le Solitaire raconte Les herbes folles de mon jardin. Nous la suivons dans sa promenade à travers ses souvenirs, quand l’enfance et l’adolescence ne s’étaient pas encore enfuie. Le village dans la vallée, l’avant guerre et la guerre, l’écriture de l’auteur, pleine de grâce et de charme nous convie à ces scènes d’enfance dans ce pays de la Neste. Mais elles sont racontées ici avec un style et une langue qui ne peuvent que se faire entendre.

Les herbes folles de mon jardin. Jeanne Bazerque. Editions Le Solitaire. 91p. 12 €

Léon le Gersois

Mais que vient faire Léon le Gersois parmi les livres pyrénéens ? C’est bien simple, à 65 ans il fait l’ascension de l’Aneto, ce qui nous vaut un chapitre fort savoureux. Mais qui est Léon le Gersois allez vous demander ? C’est bien simple, c’est un oncle par alliance de Claudette Sérès l’auteur de cet ouvrage. C’est que l’oncle Léon était un personnage, un caractère, attachant mais déjà d’un autre temps. Claudette Sérès avec une écriture efficace nous trace au fil des pages le portrait de Léon en prise avec les aventures du quotidien.

Léon le gersois. Claudette Sérès. Acala. 255p. 16 €

En suivant le sentier

En suivant le sentier est le titre de l’ouvrage publié par Oscar Casin chez Pyrémonde. C’est qu’en suivant le sentier, justement, on rencontre Oscar Casin, aux travers des anecdotes qu’ils nous raconte de pages en pages. Petites histoires vraies de la vraie vie quotidienne, de son enfance dans le quartier du Pouey à Bagnères de Bigorre, de ses aventures au service militaire dans la légion d’où il reviendra officier. Oscar Casin était instituteur, il apprenait à lire et à écrire. Une chose est sûre, a si bien écrire il nous fait aimer lire. Lire son livre, où il nous raconte de si plaisantes histoires toutes teintées d’un bel humour.

En suivant le sentier. Oscar Casin. Pyrémonde. 259p. 21,95 €

Fables d’automne

Jean Pierre Temle nous invite à le suivre sur un itinéraire d’alchimiste en parcourant les pages de sa trilogie : Fables d’automne. Cet ouvrage se compose de trois fables.
La première dernier Charroi est un roman sombre situé à la charnière des XIXe et XXe siècle dont le personnage principal est une solitaire du Vicdessos. C’est l’œuvre au noir.
La seconde fable est un roman clair. Deux jeunes aristocrates fuient dans le Donezan les périls réels ou supposés de la Révolution. C’est l’œuvre au blanc.
La troisième fable se déroule dans le Tabe et raconte les étranges randonnées d’un meunier à la fin du XIXe siècle. C’est l’œuvre au rouge.
Les atmosphères sont là, la magie s’habille de poésie et nous allons de pages en pages du plomb à l’or.

Fables d’automne. Jean-Pierre Temple. L’Egoumenou. 412p.

Ces cinq ouvrages concourent pour les Prix du Salon du Livre Pyrénéen de Bagnères.


Postez un commentaire