Romans aux Pyrénées

Une sélection de 4 romans sur les Pyrénées, concourant au Prix du Salon du Livre Pyrénéen.

Hubert Dutech, aux Editions Catybou, restitue dans Le temps des grues la vie sur quelques mois d’une famille perdue dans un hameau montagnard du Béarn. La première guerre mondiale est tout juste terminée. Mais la « vita vitanta » la vie quotidienne de la famille Laborde reste difficile et précaire, et l’hiver approchant n’arrange jamais les choses.
Ce roman dont les dialogues sont doublés en gascon est une tranche de vie dans les hauteurs de la vallée de Barospe.

Les Pyrénées orientales et plus particulièrement le Conflent forment le cadre du roman de Esteban Garcia Les mystères du Conflent publié aux éditions Les Presses Littéraires. Dans cet étonnant roman, le Conflent est un endroit magique dominé par le Canigou et ses mystères. Sur les routes de prades à Fillols en passant par Cadalet, Eus et autres lieux, on rencontre nymphes, sorcières, magicien et pirates sans oublier une princesse kidnappée. Dans une terre d’énigme un roman foisonnant et frais.

Amik pour toujours de Robert Villanua paru chez Monhélios (qui exposera au Salon) est une belle histoire d’amitié entre un chien patou, son maître un berger transhumant et un jeune garçon.
L’histoire se passe en vallée d’Aspe dans les années 60 et nous donne à voir le quotidien d’un village et les traditions pastorales de cette époque.

Avec De si beaux yeux édité chez L’Harmattan, Christine Cambra Djoudi nous emmène dans le pays toy dans la seconde moitié du XIXe siècle. Ici l’ours est au cœur du roman en réalité ou en filigrane. Dans un rude village montagnard, les personnalités des habitants se complètent ou s’entrechoquent, s’attirent ou se repoussent. Les haines, les amours, les amitiés, les jalousies rodent autour de la « Petite » personnage fondateur du livre. Un ouvrage où la poésie est présente et transcende l’âpreté de l’époque.

Ces quatre ouvrages concourent pour les prix du Salon du Livre Pyrénéen (liste complète des ouvrages concourant).


Postez un commentaire