Une maison d’édition et ses ouvrages à découvrir : la Ramonda

La Ramonda, maison d’édition installée à Paris a été créée en novembre 2006 et s’est dotée en 2008 d’une librairie. Les éditions La Ramonda se consacrent à deux domaines distincts : d’une part les récits de vie et témoignages et d’autre part tout ce qui touche à la péninsule ibérique et en particulier à l’Aragon.
Trois ouvrages, aux qualités littéraires indéniables ont pour cadre l’Aragon. Les deux premiers sont des romans, le troisième un recueil de nouvelles.

Couverture de Du givre sur les épaules (Lorenzo Mediano)Du givre sur les épaules de Lorenzo Mediano se situe dans les Pyrénées aragonaises peu avant la guerre civile espagnole. Dans un village isolé où la rigidité de la hiérarchie sociale et les difficultés de la vie quotidienne font passer le groupe avant l’individu, celui qui relève la tête doit être détruit car sa liberté d’être menace la communauté. Lorenzo Mediano fait avec ce roman d’aventure une œuvre d’ethnologue sur les relations sociales des montagnards aragonais. Le lecteur traverse en visiteur invisible les ruelles du village et pénètre les maisons des « riches » et des pauvres. On croit sentir les odeurs, entendre les bruits et les paroles, participer aux travaux, traverser les saisons, vivre les émotions : les espérances autant que les lâchetés. Un roman sans concession sur la nature humaine mais aussi terriblement proche des humains.

Cierzo de Anchel Conte nous assigne le XVIIè siècle et nous fait prendre place aux côtés de ceux à qui l’on impose d’être de nulle part. Le roman débute à Huesca, se poursuit à Saragosse et se termine à Oran avec toujours à l’horizon de la vue ou des souvenirs la ligne des Pyrénées. Cierzo, c’est l’histoire d’une femme hérétique parmi les chrétiens et renégate parmi les musulmans. Une femme qui très vite prend conscience qu’elle n’est qu’une monnaie d’échange, comme toutes les autres à cette époque. Une femme, que l’inquisition, après l’avoir emprisonnée, condamne à l’exil et à la solitude. Sa vie est une traversée. Traversée de sa condition de femme, traversée de la souffrance, traversée des Pyrénées, traversée de la mer, traversée de la vieillesse où les souvenirs se partagent entre bouées et écueils. Dans une langue splendide et sensible Anchel Conte chante un hymne à la dignité humaine.

Tristes Montagnes de Severino Pallaruelo est un recueil de 28 nouvelles qui ont toutes pour cadre les Pyrénées aragonaises.  Ici les petites choses de la vie quotidiennes deviennent des évènements, les tragédies ou les choses importantes deviennent des éléments de la vie quotidienne. Severino Pallaruelo écrit avec force, sans doute pour mieux imposer la tendresse que porte son regard sur ces « petites gens ». Ici pas de mièvrerie ni de nostalgie folkloriste, simplement la vérité dépeinte avec justesse, sans grandiloquence ni apitoiement. Une écriture tranquille mais puissante, incisive mais respectueuse de ceux qui ont vécu au mieux qu’ils le pouvaient dans un environnement rude où les courages taillaient le chemin des espoirs. Les personnages de ces nouvelles, c’est probablement chacun de nous à un moment donné de notre vie mais ce livre est aussi un cheminement à travers les villages aragonais et une rencontre avec leurs habitants.

Tristes Montagnes est en souscription jusqu’au 20 juin 2010 (télécharger le bon de souscription).

Trois livres à lire : chacun comme un voyage qui rend notre monde plus grand.

La Ramonda : 3, allée Marie Laurent 75020 Paris
www.laramonda.com

Les éditions La Ramonda seront présentes au Salon du Livre Pyrénéen 2010 (voir la liste des éditeurs exposants).


2 commentaires

  1. Asuresen dit :

    buy anastrozole india Uploavyu anastrozole drugs.com

Postez un commentaire